Comment repeindre un mur : Toutes les étapes pour réussir

La mise en peinture d’un mur est un moyen simple et peu coûteux pour rénover et décorer votre intérieur. Cependant, pour avoir les meilleurs résultats et profiter d’une décoration de qualité, l’étape de la rénovation par peinture doit être précédée d’une bonne préparation. Aussi, vous devez miser sur une élaboration minutieuse comprenant plusieurs étapes importantes. 

Afin de limiter les mauvaises surprises et de vous aider à vous préparer efficacement pour la réussite de votre rénovation, on vous explique comment procéder pas à pas à la mise en peinture. Débrief.

Choisir la couleur de la peinture

Le choix de la nouvelle couleur à appliquer est la toute première étape à ne surtout pas négliger dans la réussite d’un procédé de mise en peinture. Pour un choix de teintes parfait, nous vous recommandons de vous référer aux critères ci-après.

Fonction de la pièce

Le choix de la couleur de votre future peinture devra être effectué compte tenu de la fonction principale de la pièce à rénover. En effet, chaque espace de vie détient de ses propres caractéristiques et devra avoir une ambiance précise selon son usage. Aussi, certaines teintes seront nettement plus appropriées que d’autres au sein d’un espace de vie donné.

Afin que vous puissiez faire facilement votre sélection, nous vous proposons ce mini guide basique de couleur selon la chambre :  

Salle de séjour : La chaleureusité devra être au cœur de votre salle de séjour pour proposer une atmosphère agréable à vos invités. Ainsi, pour avoir cette ambiance conviviale, privilégiez les teintes neutres comme les nuances de beige, le blanc cassé, la taupe ou encore le gris.

Chambres à coucher : Les chambres à coucher devront offrir un apaisement et une grande relaxation. Pour ce faire, vous devez donc choisir des teintes propices au repos. Exit donc les couleurs hyper-vives et stimulantes qui risquent de perturber votre sommeil, comme le rouge, le jaune ou encore le vert pomme. Au contraire, choisissez plutôt les nuances douces tel le bleu clair, le vert léger ou encore le gris clair.

Salle d’eau (douche et toilettes) : Souvent, on ne prend pas le temps de bien choisir la couleur des murs de nos salles d’eau. Et, pourtant, la teinte de cet espace peut avoir des effets (négatifs ou positifs) sur votre confort d’occupation et bien-être.

Ici, tout comme au sein des chambres à coucher, il est important de sélectionner des couleurs douces et apaisantes. Le but étant de créer une ambiance des plus relaxantes afin que vous puissiez y faire vos besoins sans pression visuelle. Le blanc pâle, le beige clair, le gris souris et les tons de bleu clair seront les plus appropriées à cet usage.

à lire également :  Comment faire pour rénover le hall de votre immeuble ?

Cuisine et salle à manger : Souvent, pour des raisons de praticité, la cuisine et la salle à manger sont deux pièces agencées sur un espace côte à côte. Aussi, les couleurs devront être en harmonie entre ces deux pièces en vue de garantir un effet esthétique parfait. Pour ce faire, il est fortement recommandé de choisir des couleurs qui apportent une sensation d’espace et de propreté. Le blanc, les nuances d’ivoire ainsi que les couleurs pastel feront très bien l’affaire. 

Bureau et espace de travail : Afin d’optimiser votre concentration et d’assurer la pleine productivité lors de vos heures de travail, il est conseillé de choisir des teintes claires pour la mise en peinture d’un espace de travail (gris clair, le beige, le blanc cassé…). Si vous souhaitez ajouter de l’énergie à l’espace, vous pouvez choisir des touches de couleurs vives ou des couleurs complémentaires sur un mur d’accent.

Style recherché 

Le style moderne veut que l’on ajoute du peps dans nos espaces de vie quotidienne grâce à la couleur. Fini l’utilisation de la même teinte sur les 4 murs d’une pièce. Désormais, il n’y a plus de règle stricte et tout est permis en matière de mélange de couleurs. Ainsi, vous pouvez ajouter plus de fantaisie et personnaliser au maximum votre espace en choisissant une autre teinte pour un seul pan de mur. 

Au sein du salon, de la chambre, et même du bureau, vous pouvez opter pour une teinte plus vive, voire audacieuse sur un mur d’accent. Cela vous permettra de créer un effet de contraste et permet d’apporter de la vie à votre pièce. Parmi les teintes les plus en vogue pour mur d’accent, vous avez : le bleu marine, le vert émeraude, le gris ardoise, le rouge brique ou encore le jaune moutarde. À vous de choisir en fonction de vos préférences !

Luminosité ambiante

Pour être sûr d’avoir le meilleur rendu, il est aussi important de considérer le niveau d’éclairage naturel de l’espace pour déterminer la couleur à privilégier. 

Si vous avez une pièce à éclairage naturelle satisfaisante, vous pouvez vous permettre d’utiliser des couleurs légèrement sombres comme le vert émeraude ou le marron. Aussi, vous ne craindriez pas que la pièce ne soit trop obscure. 

D’un côté, si vous êtes en la présence d’un espace de vie peu éclairé (avec moins de lumière naturelle), privilégiez les teintes claires et neutres afin d’optimiser la réflexion de la lumière et de créer une ambiance plus chaleureuse. 

à lire également :  Matériel de maçonnerie : le guide des indispensables

N’oubliez pas que l’éclairage artificiel joue également un rôle dans la perception de la couleur d’une pièce. Ainsi, il sera important de tenir compte de l’éclairage superficiel utilisé dans la pièce (lampes, suspensions, appliques murales…) car ces derniers peuvent influencer la façon dont les couleurs apparaissent.

À double effet : rénovation et décoration, la couleur de peinture à sélectionner devra donc non seulement être à votre goût, mais aussi mettre en exergue la beauté de la pièce.

Préparer la surface à peindre

Dès lors que vous êtes décidé sur la couleur et le style à adopter, vous pouvez passer à l’étape suivante qui est la préparation de la surface à peindre. Cette phase consiste à réaliser les petits travaux et les modifications nécessaires sur le support. L’objectif de cette initiative est de permettre à la peinture de facilement adhérer au mur et de profiter d’une longue tenue. 

Lors de cette étape, vous seriez emmené à réaliser quelques opérations, à savoir la vérification du support, la réparation si besoin et le ponçage.  

Repeindre chaque mur étape par étape
Personne peignant le mur d’une pièce de sa maison

La vérification consiste à vérifier de près l’ensemble du mur pour déceler les défauts allant des plus grands aux plus petits. L’idée est de pouvoir prospecter les défauts en vue de prendre les bonnes initiatives pour avoir une mise en peinture intacte. 

Si vous remarquez des petits trous, des fissures, des contrastes ou des irrégularités, n’hésitez pas à procéder à des réparations comme le rebouchage ou le lissage à l’enduit. Après les réparations, passez au ponçage de la surface à l’aide d’un papier de verre. Si la surface réparée grande, vous devez vous munir d’une ponceuse girafe pour réaliser le ponçage. 

Enfin, finissez la préparation du mur par un dépoussiérage du support avec un chiffon doux non pelucheux. Cette étape vous permettra d’éliminer les saletés et autres petites particules.

À défaut d’avoir une construction récente, la réalisation de ces étapes de préparation est toujours recommandée pour profiter des meilleurs résultats de mise en peinture.

Choisir les bons outils et matériaux pour la peinture de votre mur

La réussite d’un chantier de mise en peinture repose également sur une condition primordiale : l’utilisation des bons outils et matériaux. Indispensable à la bonne réalisation des travaux de peinture, vous devez avoir à votre disposition certains incontournables dont : 

Pinceaux : Que vous prévoyez de peindre un sol, un plafond ou un mur, vous devez vous munir de pinceaux. Pour ce faire, il existe aujourd’hui différents types de pinceaux qui vous permettront de peindre une grande surface, les recoins et les contours (rouleau, pinceau à rechampir, pinceau plat, pinceau spalter, pinceau coudé…). 

à lire également :  Le crédit d'impôt pour l'isolation de ses combles

Gardez en tête que les pinceaux à poils synthétiques seront plus appropriés pour l’application de peinture à base d’eau, tandis que les pinceaux à poils naturels seront recommandés pour les peintures à base d’huile.

Bac à peinture et grille d’essorage : Il s’agit d’un contenant qui est utilisé pour mettre une petite quantité de peinture en vue de simplifier la prise du liquide. Le bac est souvent accompagné d’une grille d’essorage qui permet d’enlever le surplus de peinture sur le pinceau avant l’application sur le mur. 

Escabeau : Pour peindre les surfaces en hauteur, assurez-vous d’y avoir accès en utilisant un escabeau stable et de préférence, à hauteur réglable.

Matériels de protection : Même si la peinture est généralement inoffensive, mieux vaut toujours se protéger afin de réduire les risques (les yeux, les voies respiratoires et les vêtements). À cet effet, pensez à vous protéger avec des lunettes, une paire de gants et une combinaison.

Outils de préparation : En fonction de l’état de la surface à peindre, vous pourriez avoir besoin d’outils de préparation comme le grattoir, le mastic de rebouchage, un couteau à enduire, etc.

Ruban de masquage : Cet outil sert à protéger les surfaces à ne pas peindre tels que les horloges, les étageres muraux et aussi les chauffages d’appoints muraux. Ce n’est que lorsque la peinture est totalement sèche que le ruban de masquage sera à enlever.

Bâche ou toile de protection : Pour protéger les meubles et le sol contre les taches de peinture.

Surtout, n’oubliez pas de prendre en compte les spécificités de votre projet et d’adapter les outils et matériaux en conséquence !

Les erreurs à éviter lors d’une mise en peinture

La mise en peinture d’un mur peut souvent entraîner des erreurs qui pourraient avoir des effets négatifs sur le rendu des travaux.

Ci-dessous la liste des méprises impardonnables lors des travaux de mise en peinture d’un mur :  

  • Ne pas préparer la surface et directement appliquer la nouvelle peinture
  • Utiliser une peinture de mauvaise qualité et d’une couleur non adaptée à la pièce 
  • Ne pas tester les couleurs avant application
  • Oublier de respecter les temps de séchage et de précipiter le processus
  • Ne pas aérer la pièce pendant et après de la mise en peinture 
  • Ne pas entretenir les outils de peinture

En évitant ces erreurs, vous serez en mesure d’obtenir un résultat de mise en peinture plus professionnel et satisfaisant. 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *