Tout ce qu’il faut savoir sur le raccordement de tuyauterie

Le raccordement de tuyauterie est une étape cruciale dans l’installation d’un réseau de plomberie, chauffage ou climatisation. C’est une opération qui nécessite une grande expertise et des connaissances techniques solides.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’il faut savoir sur le raccordement de tuyauterie, les différents types de raccords, les matériaux utilisés, et les normes à respecter pour une installation efficace et sûre.

Les différents types de raccords de tuyauterie

Pour correspondre aux variétés de configurations de tuyauteries possibles, les raccords prennent différentes formes. Voici les 7 types de raccordement dont le plombier pourra potentiellement utiliser au cours des travaux d’installations de tuyauterie :

Les erreurs à éviter lors du raccordement de tuyauterie

Le raccord manchon : prenant la forme d’une vis, le manchon sert à raccorder deux tuyaux de même diamètre, de sorte à les positionner en ligne droite.

Le raccord réduction : de même utilisation que le manchon, le raccord réducteur sert à relier deux tuyaux en longueur, de circonférence différente.

Le coude : cette pièce incurvée permet de relier deux tuyaux aux diamètres similaires à un angle de 45 à 90°.

Le té : ce type de raccordement en forme de T, est utilisé pour joindre 3 tuyaux. Comptez deux tuyaux raccordés en ligne droite et le troisième qui vient s’y lier à la verticale ou à l’horizontale.

Le raccordement culotte : servant aussi à relier 3 tuyaux entre eux, le raccordement culotte se base sur le même principe que le modèle en Té, mais prend plutôt la forme d’un Y.

Le tampon de visite : ce dernier est à placer pour faciliter la vérification sur une zone précise au niveau d’un tuyau d’évacuation

Le bouchon : doté d’une simple ouverture, le bouchon est installé sur les fins de tuyau de distribution.

Le choix du type de raccord pour plomberie est donc à faire, avec sérieux, en fonction des besoins en raccordement de votre réseau.

Les matériaux utilisés pour le raccordement de tuyauterie

Tout comme la variété de formes de raccords, les matériaux utilisés pour leur conception sont également différents, à savoir :

Le cuivre : à fixer uniquement par soudure, les raccords en cuivre comptent parmi les plus utilisés en raison de leur polyvalence (sanitaire, climatisation, chauffage …). Solide et résistant, le raccordement en cuivre ne s’adapte cependant qu’aux tuyaux en cuivre.

Le laiton : conçu pour joindre deux tuyaux de matières différents, le raccord en laiton est disponible sous de multiples formats : bicône ou olive, nourrice, collet battu, diélectrique.

Le PVC : la majorité des types de raccords est disponible en PVC (coude, manchon, culotte, en Té, réduction, …). Se fixant grâce à la colle, ce qui réduit sa résistance aux pressions, le PVC s’adapte mieux à l’évacuation des eaux usées (sanitaire, cuisine…) et les réseaux VMC.

Le polyéthylène (PE) : caractérisé par une meilleure résistance par rapport aux raccords en PVC.  Le raccordement tuyauterie en PE est donc utilisable pour les eaux usées comme pour les grandes pressions d’eau (circuit d’arrosage …).

Le polyéthylène réticulé (PRE) : doté d’une excellente flexibilité, les raccordements en PER sont retrouvés surtout dans les immobiliers rénovés. Avec une bonne ténacité face à la pression, le raccord PER peut servir pour les installations de chauffage basses température (50° max) comme les évacuations sanitaires.

Le raccord multicouche : faisant partie des raccordements synthétiques PER, le raccord multicouche est plus apprécié pour sa conception avec couche d’aluminium en supplément. Une caractéristique qui lui permet d’être plus rigide et solide avec un excellent niveau d’étanchéité.

La matière est donc aussi un paramètre à prendre en compte pour s’assurer d’avoir la meilleure installation tuyauterie pour réseau, énergie, plomberie sanitaire ou chauffage.

Vous pouvez aussi découvrir comment déboucher une canalisation enterrée.

Les normes à respecter pour le raccordement de tuyauteries

Le raccordement de tuyauterie est régi par des normes strictes dont le non-respect peut impacter sur la fiabilité, la sécurité et la légalité de votre installation.

Les différentes étapes du raccordement de tuyauterie

La norme NF DTU 60.5.1-2 : applicable pour tous matériaux nécessaires à la mise en place des canalisations en cuivre dont les raccords.

La norme NF DTU  61.1 : régit l’installation de raccord de gaz naturel au sein d’une habitation et tous les matériaux utilisés pour assurer la sécurité de la tuyauterie.

La norme NF DTU 60.11 : réglemente les dimensions nominales des raccords de plomberie en fonction de l’appareil source (lavabo, évier, baignoire, wc …).

La norme ASME Section IX et AWD D1.1: réglementent les soudures au niveau d’une tuyauterie.

La normes ASME B16.5, ASME B16.9 : elles sont respectivement applicables aux raccords de tuyauteries dont les brides pour la B16.5 et l’acier forgé pour la B16.9.

La normes ASTM A53, A106 et A333 : pour des tuyaux conformes en matière de qualité et de sécurité.

L’improvisation n’a donc aucune place dans le choix de ses accessoires pour un raccordement de tuyauterie efficace et sécuritaire, que ce soit pour la plomberie, la climatisation, le chauffage, le gaz et autre raccord pour énergie.

Les étapes à suivre pour un raccordement de tuyauterie réussi

La bonne circulation de fluides au sein d’un réseau de tuyauterie réside dans le soin apporté à l’installation des raccords. Pour réussir cette mise en place, voici les quelques étapes à suivre :

  • Commencer par choisir vos raccords :

La toute première étape consistera à vérifier la taille et la compatibilité des raccords avec les tuyaux à relier. Manchon, réduction, coude, té, culotte… Veillez à bien choisir en fonction du projet d’installation prévu. Une fois les raccords à disposition, nettoyez-les de tous débris et saletés divers pour assurer la bonne circulation des liquides.

  • Préparer les tuyaux à raccorder :

Pour que la connexion soit bien ajustée, pensez à couper les tuyaux bien droits et éliminez les bords rugueux susceptibles d’affecter la qualité de fixation (soudure ou joint).

  • Positionner correctement les tuyaux :

La réussite d’un raccordement de tuyauterie repose sur le bon positionnement des tuyaux. Ainsi, prenez soin de placer les tuyaux de sorte qu’ils soient bien alignés, pour une connexion efficace, sans risques de tensions du raccord ni de fuites.

  • Fixer des raccords :

Ce processus doit être réalisé selon le mode de fixation du type de raccord choisi. Pour un raccordement à joint, pensez avant tout à mettre en place le matériau d’étanchéité en adéquation aux instructions annoncées par le fabricant. Pour les raccords à souder, misez sur la méthode appropriée. Prenez soin de suivre les recommandations de fixation pour assurer une qualité de votre travail de connexion de tuyauterie.

  • Vérifier et tester le raccord :

À la fin du montage, passez à la vérification visuelle de la connexion pour déceler les potentiels défauts. Si à l’œil nu aucun dommage n’est constaté, passez au test de pression qui permettra de déceler les fuites et d’assurer la solidité de l’installation.

à lire également :  Comment obtient-on le Consuel maison neuve ?

Les différentes applications du raccordement de tuyauterie

Réaliser un raccordement de tuyauterie est indispensable dans de nombreuses applications domestiques pour garantir le transport efficace de liquide, de gaz et d’énergie.

Raccordement de tuyauterie pour les installations de chauffage 

Le raccordement de tuyauterie en acier inoxydable conseils pratiques

Le raccordement de tuyauterie pour les installations de chauffage a pour objet de relier les multiples systèmes de chauffage au sein d’un immobilier (chaudières, radiateurs, vannes et tuyaux) afin d’alimenter l’espace en eau chaude.  Procédure complexe à réaliser, le raccordement de tuyauterie pour les installations de chauffage doit être entamé avec expertise, exigeant l’intervention d’un professionnel. Cet accompagnement par un chevronné élimine les risques de déperdition de chaleur, de fuites d’eau et retarde l’usure des composants du système.

Raccordement de tuyauterie pour les installations de climatisation 

Cette application consiste à connecter tous les composants au sein d’un système de climatisation à partir de tuyaux et de raccords appropriés. Unité intérieure, unité de condensation, échangeur de chaleur, vannes, détendeurs, filtres et compresseurs seront donc reliés pour assurer un système de climatisation efficace et sécuritaire. L’objectif est d’acheminer efficacement l’air conditionné au sein d’une zone de vie et apporter le maximum de confort pour les occupants.

Dans ce système, il est possible d’utiliser des raccords en PVC, en laiton, en cuivre ou en acier inoxydable. Cependant, toujours réaliser son choix en fonction du type d’installation et des matériaux de tuyaux préconisés, en ayant comme objectif principal l’étanchéité des connexions.

Raccordement de tuyauterie pour les installations de plomberie

Le raccordement de tuyauterie pour les installations de plomberie permet de créer un réseau de distribution d’eau, de vapeur, de gaz et d’autres liquides. Les raccords auront pour rôle de relier les tuyaux entre eux, changer la direction de la circulation ou connecter les tuyaux avec différents appareils (toilette, éviers, douche …).

Dans une telle application, les raccords utilisés peuvent être de différentes matières dont le métal, le pvc, l’acier, le cuivre, le laiton. De même, leur mode de fixation peut varier en fonction des besoins de l’installation (soudés, brasés, collés, avec colliers de serrage …). Afin d’éviter les fuites et les accidents générés par une mauvaise étanchéité d’une tuyauterie de plomberie, Il vaut mieux faire appel à des professionnels pour réaliser l’installation.

Les erreurs à éviter lors du raccordement de tuyauterie

Pour qu’un réseau de plomberie, de climatisation, de chauffage et d’énergie soit exempt de fuites et autres problèmes, les erreurs suivantes sont à éviter lors du raccordement de plomberie :

Choisir ses raccords au hasard : les raccords à utiliser doivent être compatibles à l’ensemble du système de tuyauterie et connexion à disposition. Une défaillance sur les dimensions et l’incompatibilité de la matière peuvent aboutir à des fuites, un mauvais débit ou pression voire des ruptures de tuyaux.

Les outils nécessaires pour le raccordement de tuyauterie

Oublier de nettoyer les tuyaux : les débris et autres saletés accumulés au sein des tuyaux peuvent au fur et à mesure obstruer les raccords. Avant le montage et la fixation du raccord, nettoyez ainsi soigneusement l’intérieur des tuyaux.

Mal positionner les tuyaux : même si votre raccord est compatible et vos tuyaux bien propres, il est essentiel de vérifier à ce que les tuyaux à aligner soient bien positionnés afin d’éviter les tensions.

Ne pas serrer correctement les raccords : comme ils sont les principaux conducteurs entre les différents systèmes de tuyauterie, les raccords doivent être bien serrés sans pour autant  être dans l’excès. Un serrage correct élimine les fuites, tandis qu’un serrage extrême risque de causer des dommages.

Ne pas mettre suffisamment de colle : pour les raccords en PVC, la colle de fixation doit être suffisante pour assurer une bonne étanchéité.

En prenant soin d’éviter ces erreurs les plus communes dans l’installation d’un système de tuyauterie à raccord, vous pouvez être sûr d’avoir un réseau efficace, étanche et sécuritaire.

Les outils nécessaires pour le raccordement de tuyauterie

Le raccordement de tuyauterie exige l’usage de plusieurs outils pour une installation correcte et selon les normes en vigueur à savoir :

Le raccord : à compression, à bride, à souder, fileté ou collier de serrage, les raccords sont des outils indispensable à la réussite de l’installation d’une tuyauterie efficace.

Le coupe-tube : à utiliser pour couper les tuyaux avec une excellente précision.

L’ebavureur : outil qui permet d’éliminer les bavures lors de la coupe des tuyaux, évitant les bords rugueux.

Le niveau à bulle : pour vérifier que les tuyaux sont installés à niveau.

La clé dynamométrique : sert à serrer les raccords correctement et à maintenir une bonne tension.

Le tournevis : pour fixer correctement les vis et boulons en cas d’utilisation de colliers de serrage.

La pince multiprise : utilisée pour serrer les raccords et les tuyaux.

La graisse : pour une connexion facile entre le tuyau et le raccord.

Il s’agit d’une liste non exhaustive qui peut changer en fonction des besoins du système de tuyauterie à installer.

Les avantages d’un raccordement de tuyauterie professionnel

Le raccordement de tuyauterie professionnel offre plusieurs avantages non négligeables dont :

Une sécurité absolue : un professionnel est en mesure de réaliser des travaux de raccords sûrs et fiables. Munie des meilleures techniques, d’une expérience poussée et des bons outils, il réalise les installations en tenant compte des potentiels risques et dangers liés à un raccord inadapté.

La durabilité des installations : ne priorisant que les matériaux et outils de qualité, les professionnels garantissent une durée de vie optimale pour les installations de tuyauterie qu’ils effectuent.

La meilleure efficacité énergétique : un réseau de tuyauterie installé dans le respect des normes assure une grande efficacité énergétique pour les maisons et bureaux.

Le respect des normes : les professionnels dans le raccordement des tuyauteries ont une connaissance pointue dans tout ce qui normes régissant les conditions d’installation ainsi que le choix des composants.  Vous pouvez être serein à l’idée d’avoir un réseau entièrement sécurisé et réalisé selon les règles en vigueur.

à lire également :  Refaire son électricité soi-même : Comment s'y prendre ?

Une économie financière sur le long terme : un raccordement tuyauterie fait par un professionnel respecte les normes en vigueur dans l’installation comme dans la qualité des matériaux et outils utilisés. Des initiatives qui permettent d’avoir un réseau qui exige moins d’entretien et de réparation dans la durée.

Bien plus que l’efficacité, l’intervention d’un professionnel le raccordement de tuyauterie assure de réels avantages dans la durée.

Les coûts liés aux raccordements de tuyauterie

Comme tous travaux immobiliers, le raccordement de tuyauterie comprend des coûts de réalisation spécifiques. Afin d’avoir une idée du budget à prévoir, voici une revue des dépenses rattachées à ce type de réalisation :

L’achat de tuyauterie : les coûts à dépenser dans l’achat des tuyaux augmentent en fonction du diamètre,  de la longueur et de la qualité de fabrication. Plus les tuyaux utiles pour votre projet sont longs et de grands diamètres, plus ils seront onéreux.

Comment choisir les bons raccords pour votre tuyauterie

Le coût des raccords : le prix des raccords dépend des caractéristiques de ce dernier : type de fixation, matériau, taille …

Les dépenses pour les outils : pouvant sembler peu onéreux, l’achat des outils compte parmi les postes les plus dépensiers dans les travaux de raccordement de tuyauterie.  Bien que les outils soient à acquérir un à un, la facture peut vite grimper lorsque vous additionnez tous les prix d’achat.

Les coûts des équipements de sécurité : la sécurité ne doit pas être lésée dans les travaux de raccordement de tuyauterie tant pour l’intervenant que pour les infrastructures. Ce poste comprend les protections individuelles, les systèmes de détection de gaz etc …

La main d’œuvre : c’est le coût rattaché à la rémunération du professionnel engagé pour la réalisation des travaux de raccordements tuyauteries. Cette dépense varie selon la complexité des travaux, le nombre de main d’œuvre, ou encore la région de l’intervention.

Ce sont là, les 5 postes de dépenses les plus fréquents liés au raccordement de tuyauterie avec des coûts qui peuvent varier d’un projet à l’autre.

Exemple chiffré avec un raccordement de tuyauterie pour une installation de plomberie

Supposons le raccordement de tuyauterie pour une installation de plomberie d’alimentation en eau chaude et froide au sein d’une cuisine et de deux salles de bains. Voici un tableau de comparatif de prix :

Coût achat de raccord Coût achat tuyau Coût des outils et accessoires Coût de la main d’œuvre Total
70€ pour 10 raccords 15 mm et 6 de 22 mm 250€ 530€ 600€ 1450€

 

Comptez environ 1450 euros pour une installation correcte du raccordement de tuyauterie pour une cuisine et 2 salles d’eau faite par un professionnel.

Comment choisir un professionnel pour le raccordement de tuyauterie ?

Le choix de son professionnel en raccordement de tuyauterie doit être fait avec attention pour s’assurer de la qualité des travaux. Ci-dessous les critères à prendre en compte pour être sûr de ne pas se tromper dans votre sélection :

L’expérience : c’est sans doute l’un des capacités à ne surtout pas négliger puisqu’il permet de faire la différence entre connaissance et expertise.  Avec un professionnel expérimenté, vous êtes sûr qu’il n’est pas à sa première intervention. Vous pouvez donc être serein à l’idée de laisser entre ses mains vos travaux de raccord tuyauterie.

Les certifications ou diplômes : un bon professionnel devra obligatoirement avoir un certificat qui atteste de ses compétences et qualifications pour réaliser les installations en toute sécurité, fiabilité et selon les normes.

Réputation : vérifiez ce qui se dit sur les forums et sites de partages d’expériences au sujet d’un professionnel donné. Vous auriez une idée de la qualité et de son professionnalisme.

Garantie du travail effectué : il vous est toujours avantageux d’avoir un artisan qui offre une garantie du  travail qu’il a réalisé.

Tarif : n’hésitez pas à comparer les tarifs des professionnels entre eux pour être en mesure de choisir un expert à bon rapport qualité/prix.

En prenant ces éléments en compte, vous serez habile à choisir un intervenant compétent et fiable pour vos travaux de raccordement de tuyauterie.

Les tendances en matière de raccordement de tuyauterie

Les travaux de raccordement de tuyauterie connaissent aussi des tendances qui visent à optimiser la simplicité d’installation, sans perdre en efficacité :

Le raccord rapide : pas besoin d’être un professionnel pour pouvoir mettre en place un raccord rapide. Idéal en guise de connexion d’urgence, l’installation d’un raccord rapide ne nécessite aucun outil spécifique.

Le raccord sans soudure : offrant une jonction rapide, facile et assurée des tuyaux, les raccords sans soudure offrent aussi une meilleure fiabilité et une bonne durabilité.

Le raccord modulaire : réutilisable à souhait, le raccord modulaire est une configuration conçue pour être démontable, ce qui est parfait pour faire des économies en cas de réparations ou rénovation.

En somme, les tendances en matière de raccordement pour tuyauterie sont davantage axées vers des solutions nettement plus facile à installer, à longévité optimale et surtout plus économique.

Les raccords de tuyauterie intelligents 

La technologie s’invite désormais au sein des réseaux de plomberie, de climatisation, de chauffage et d’énergie avec les raccords intelligents. Comme son nom l’indique, ces derniers sont munis de systèmes qui permettent de vérifier en temps réel l’efficacité (bonne pression, circulation …) de la tuyauterie.

Parfait pour déceler des défauts, vous pouvez de suite réaliser les réparations utiles et éviter les ruptures de tuyau ou fuites. Une fonction de vérification instantanée permettant tout aussi d’avoir des données précises concernant l’utilisation des fluides, aboutissant à une réduction des coûts et une amélioration de la durée de vie de l’équipement.

Les raccords de tuyauterie écologique

Si vous êtes un adepte du bio et de tout ce qui est écolo, vous apprécierez les raccords de tuyauterie à faibles impacts environnementaux. Ces derniers sont conçus à partir de matériaux sans plomb, sans phtalates, avec joint en caoutchouc recyclé. De même, ils sont élaborés de sorte à réduire la consommation en eau et en énergie.

En outre, l’utilisation des raccords de type écologiques vous permet de réduire votre empreinte carbone et ainsi d’apporter votre contribution dans la protection de l’environnement.

Les produits innovants pour le raccordement de tuyauterie

La nouveauté s’invite désormais au sein de l’ensemble de nos réseaux de tuyaux raccordés. Ci-dessous quelques exemples de ces produits innovants :

Le raccordement à compression : au diable le raccord à collage et à soudure. Avec le raccord à compression vous n’avez plus qu’à presser le raccord pour qu’il s’adapte à la précision aux dimensions des tuyaux qu’ils relient.

Le joint plat : utilisable sur les tuyauteries de plomberie, de climatisation comme le chauffage, cette nouveauté mise sur une bague en caoutchouc afin de sceller les tuyaux entre eux.

Le push-to-connect : très simple, le raccord push-to-connect ne nécessite aucun outil pour son installation. Il suffit d’appuyer sur les tuyaux en même temps et de glisser les deux embouts à joindre dans le raccord.

à lire également :  CACES 3 : Quels sont les avantages ?

Le système magnétique : il est désormais possible de relier des tuyaux de climatisation grâce aux raccords magnétiques qui misent sur l’accroche des deux embouts par aimants.

Selon l’application, ces nouveautés peuvent avoir leurs propres avantages et inconvénients. Il est donc mieux approprié d’avoir l’avis d’un professionnel avant de préconiser l’installation d’un de ces produits.

Les liens entre le raccordement de tuyauterie et les économies d’énergie

Des travaux de raccordement de tuyauterie ont un impact direct sur la consommation énergétique au sein  d’un bâtiment. Les fuites d’eau et de gaz sont, en effet, propices à la perte d’énergie, ce qui fera augmenter considérablement la consommation. Tout d’abord, vous profiterez de moins de perte de chaleur. Une mauvaise connexion des tuyaux aboutit à une déperdition considérable de chaleur au sein d’un bâtiment.

Un raccordement correct vous garantit ainsi une excellente isolation qui permet de réduire drastiquement la consommation d’énergie, ce qui évite au système de travailler plus dur pour atteindre une température élevée. À cet effet, vous pourriez garder une température de chauffe satisfaisante sans pour autant nécessiter un excès d’énergie supplémentaire.

Par ailleurs, un bon raccordement offre tout aussi une réduction des fuites d’eau responsable d’une surconsommation d’énergie au niveau de tuyaux de plomberie.  Faisant non seulement gaspiller l’eau, les défauts obligent bien souvent l’installation d’une pompe en supplément sur le réseau afin de compenser la perte de pression. En réalisant les réparations adéquates pour éliminer les fuites, la consommation en eau et en énergie sera nettement réduite.

De même, sachez que pour alimenter correctement un point d’eau au sein d’un bâtiment, le réseau de tuyau joue un rôle crucial dans le transport de liquide (chaud et froid). Une fuite et tous autres défauts de raccordement entraîne alors une surconsommation d’énergie importante en raison de la sollicitation de plus de ressources pour offrir la température d’eau souhaitée. Un raccordement de tuyau efficace optimise donc le bon fonctionnement d’un système de refroidissement et de chauffage.

Enfin, et non des moins importants, un bon raccordement de tuyau assure la bonne efficacité de tous les équipements reliés au réseau. Équipements de chauffage, climatisation, circulation d’énergie, la présence de fuites entraîne une surconsommation d’énergie et minimise l’efficacité de ces systèmes.

En résumé, le raccordement de tuyauterie sans défaut est donc une solution évidente qui vous permet de faire de grandes économies en matière de consommation d’énergie. Réduisant la perte de chaleur, les fuites d’eau et assurant l’efficacité des équipements auxquels il est relié, un réseau de tuyauterie à installation correcte vous permet de réduire les coûts et la consommation énergétique.

Les avantages du raccordement de tuyauterie en PEX

En choisissant le raccordement de tuyauterie en PEX, vous êtes en mesure de profiter de nombreux avantages dont :

Une grande facilité d’installation : dotée d’une grande souplesse, les tuyaux en PEX peuvent s’adapter à différentes utilisations et d’installations. Peu importe les configurations et la complexité de votre réseau de tuyauterie, le PEX peut rendre votre montage plus rapide.

Un outil anticorrosif : en tant que matière non métallique, le PEX ne risque pas de se dégrader en raison de la corrosion. Un caractère qui assure une excellente durabilité et une utilisation prolongée.

Un coût réduit : par rapport aux autres types de tuyaux, le PEX se voit être moins coûteux et pourtant plus résistant. Ce qui lui permet de profiter d’un parfait rapport qualité/prix.

Une meilleure isolation phonique : les tuyaux en PEX offrent une isolation phonique plus importante par rapport à des tuyaux en cuivre. Ils améliorent ainsi le confort acoustique au sein d’un bâtiment en réduisant le bruit de l’eau courante.

Le raccordement de tuyauterie en PEX vous permet non seulement d’avoir une utilisation confortable, facile mais tout aussi économique.

Comment éviter les fuites au niveau des raccords de tuyauterie ?

Les fuites peuvent bel et bien être évitées si vous adoptez les bonnes mesures pour effectuer votre raccord de tuyauterie. L’initiative principale à prendre sera de choisir les bons raccords de tuyauterie en considérant avec attention les dimensions des tuyaux à relier.

De même, vous devez utiliser des joints d’étanchéité appropriés pour faire en sorte que la jonction se fasse correctement. Avant le montage proprement dit, nettoyez  les tuyaux et les raccords pour éliminer toutes les saletés susceptibles de gêner la bonne circulation de fluides. Enfin, réalisez des inspections régulières pour déceler les potentiels casses.

Mais comment réparer un raccord de tuyauterie qui fuit ? Même face à une fuite de tuyauterie, il n’est pas obligatoire de refaire l’installation si vous préconisez les bonnes méthodes de réparation. Dès lors que vous doutez de la présence d’une fissure, la première initiative à prendre est de couper l’alimentation en eau ou en liquide. Par la suite, inspectez l’emplacement précis de la fuite et vérifiez la source de cette dernière (corrosion, dommage, usure etc.).

En cas de joint défectueux, il sera nécessaire de le remplacer par un nouveau joint d’étanchéité. D’un côté, si la détérioration provient du raccord, il sera indispensable de passer à son changement en coupant la section endommagée de la tuyauterie. Par la suite, vous devez installer un nouveau raccord en prenant soin de suivre à la lettre les instructions du fabricant. Veillez à bien serrer le nouveau joint ou le nouveau raccord et testez votre réseau en rétablissant l’alimentation en eau ou autre liquide.

Bien choisir son raccord de tuyauterie pour une installation de qualité

Que ce soit pour un réseau de tuyauterie de plomberie, de climatisation, de chauffage ou d’énergie, le raccord est un accessoire  qui prend une place essentielle.

Garant de la sécurité, de la durabilité, du confort et de la performance d’un bâtiment, un réseau de tuyauterie sans les bons raccords est inutilisable. Un mauvais choix de vos raccords impacte ainsi directement sur la qualité d’occupation d’un espace de vie donné et va même jusqu’à maximiser les dépenses en énergie. Force est donc de constater que l’erreur sur le choix de ses raccords pour des travaux d’installation de tuyauterie n’est pas permise. Pour éviter toutes confusions et fautes susceptibles de réduire l’efficacité de votre réseau de tuyau, faites vous aider par un professionnel. Doté de toute l’expérience, des connaissances et des outils essentiels pour réaliser ce type de travaux correctement, cette initiative vous permet aussi de réduire à long terme  vos dépenses. Ici, l’efficacité est garantie, seuls de bons matériels sont utilisés et les travaux sont réalisés en fonction des besoins individuels de votre bâtiment. Le raccordement de tuyauterie réalisé par un professionnel ne laisse aucune place à l’erreur.

Le bon choix de raccord de tuyauterie est crucial pour profiter de tous les avantages d’un réseau performant. Désormais, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur le raccordement de tuyauterie.

Dernière mise à jour du contenu le mars 29, 2023 par Gerald

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *