Comment calfeutrer une baie vitrée ?

À l’instar des ouvertures de type porte et fenêtre, la baie vitrée demeure une source de déperdition thermique importante. Pour cette raison, il convient de la choisir avec un dormant de qualité et un vitrage offrant une isolation optimale. La plupart du temps, le remplacement de la vitre en double vitrage suffit à augmenter l’isolation d’une baie coulissante. Le fait est que les travaux nécessaires impliquent parfois des coûts élevés. Il existe heureusement quelques solutions pour isoler une porte-fenêtre tout en faisant des économies.

Utiliser des jointures isolantes

La réparation du dormant de la baie vitrée est une solution qui permet d’éviter la déperdition de chaleur. Le calfeutrage est aussi une solution d’appoint qui convient aussi bien aux fenêtres qu’aux baies coulissantes. Cette technique consiste simplement à renforcer l’isolation du vitrage à l’aide de jointures d’appoints. C’est la solution idéale si votre budget ne vous permet pas de changer le vitrage de vos fenêtres.

La méthode reste d’ailleurs la même, que ce soit pour une petite fenêtre ou une vaste baie coulissante. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est de plusieurs joints. À ce sujet, sachez que ces derniers sont disponibles en différents matériaux. Vous avez les joints en caoutchouc, en mousse, en plastique, etc.

Nous conseillons surtout aux non-bricoleurs les joints munis de bandes auto-adhésives. Ceux-ci restent simples à poser et vous permettent d’isoler efficacement votre baie coulissante ou vos fenêtres. Si vous optez pour des joints en mousse, il faudra les remplacer environ une fois tous les deux ans.

Par ailleurs, il existe des jointures en silicone et en métal. Ces modèles sont plus complexes à poser, mais ils durent plus longtemps. Si vous préférez isoler une porte-fenêtre avec des joints métalliques, vous devrez y clouer ces derniers. Cela demande une certaine technique. Aussi, nous recommandons l’intervention d’un professionnel afin de ne pas abîmer votre vitrage. Les jointures métalliques ont l’avantage d’offrir une excellente performance en termes d’isolation. Calfeutrer une baie qui glisse sur un rail ou des fenêtres avec ces éléments les rendra plus hermétiques.

Les joints en silicone sont également assez délicats à poser. Un pistolet-colle vous permettra de les fixer solidement. Avec ce type de calfeutrage sur vos fenêtres, vous lutterez contre les déperditions de chaleur. Qui plus est, les jointures en silicone offrent une meilleure isolation phonique comparées aux autres modèles.

Le survitrage

Le survitrage est une autre solution peu onéreuse si vous souhaitez optimiser facilement l’isolation de vos fenêtres. Avec cette technique, vous n’aurez à remplacer ni votre baie coulissante ni votre fenêtre. Le survitrage consiste simplement à en améliorer les performances d’isolation du vitrage existant en y posant une vitre supplémentaire.

Le fait de rajouter un vitrage par-dessus l’ancien renforcera l’isolation phonique et thermique de votre baie qui glisse sur des rails. Généralement, la vitre additionnelle présente une épaisseur allant de 4 à 8 mm. Par ailleurs, vous avez le choix entre un survitrage démontable, fixe ou ouvrant. Certains professionnels proposent également des vitrages sous forme de film.

Comme son nom l’indique, le survitrage fixe consiste en une pose définitive de second verre sur votre fenêtre. Un vitrage supplémentaire assimilé dans un profilé rigide viendra se positionner à 6 mm de l’ancienne vitre. Cela permet d’insérer une lame d’air entre les deux verres. La qualité d’isolation phonique et thermique obtenue est alors relativement proche de celle d’un double vitrage.

Avec un survitrage démontable, il vous sera en revanche possible de retirer la vitre supplémentaire en cas de besoin.

Quant au survitrage ouvrant, il conviendrait mieux à une fenêtre qu’à une baie coulissante. Dans cette technique, le vitrage supplémentaire s’installe dans une armature articulée qui sera indépendante de la fenêtre existante. Vous pourrez ainsi accéder aisément à l’ancienne vitre sans pour autant vous défaire du nouveau vitrage. Dans tous les cas, ces techniques vous évitent de remplacer votre fenêtre ou votre baie vitrée.

Précisons que chaque type de survitrage offre des performances phonique et thermique différentes. Cependant, il s’agit d’une solution qui ne convient pas à toutes les menuiseries. Nous la recommandons surtout pour les fenêtres ou les baies vitrées en bois. Qui plus est, il est impératif que ces dernières soient en bon état.

calfeutrer une baie vitrée

Opter pour la pose d’un film plastique isolant

Lorsque vous louez un logement, vous n’avez pas forcément la possibilité d’y effectuer des travaux suivant votre convenance. Si votre baie qui glisse sur des rails ou vos fenêtres fournissent une isolation moindre, l’utilisation d’un film isolant restera la meilleure solution.

En plus d’être économique, cette option contribue à réduire quelque peu les pertes thermiques dans votre logement. Le film plastique isolant reste simple à poser. Qui plus est, il convient aussi bien aux vitres des fenêtres qu’à celles d’une vaste baie coulissante. Il vous permettra d’augmenter la perméabilité acoustique ainsi que l’isolation thermique de ces dernières.

Cependant, l’efficacité du film isolant pour vitrage reste moindre comparée à celle des joints ou encore l’installation d’un survitrage. Cette option reste donc une alternative de calfeutrage temporaire. Vous pouvez par exemple vous en accommoder le temps de pouvoir isoler correctement vos fenêtres et votre baie qui glisse sur une coulisse.

Précisons que le film isolant est susceptible de générer des condensations sur votre baie ou votre fenêtre qui glisse sur une coulisse. Cela se produit surtout si ces dernières sont elles-mêmes sujettes à de fortes variations de température. Afin de profiter d’un calfeutrage efficace pour vos fenêtres coulissantes, nous vous recommandons alors les films isolants avec micro bulles. Les bulles d’air contenues dans ce type d’isolant lui confèrent une meilleure isolation thermique. Elles agissent notamment à l’instar d’une barrière entre la vitre et l’intérieur de votre maison.

Le volet roulant

La déperdition thermique dans une maison est plus importante durant la nuit. En effet, c’est à ce moment que la température extérieure chute. Mais cela est également valable durant les saisons hivernales. Afin de maintenir la température ambiante dans votre maison, installer des volets roulants se révèle alors intéressant.

Si vous ne souhaitez pas calfeutrer votre baie coulissante et vos fenêtres avec des joints ou un film isolant, servez-vous d’un volet roulant. Une fois baissé, ce dernier vient renforcer l’isolation thermique et acoustique de la fenêtre.

D’ailleurs, le volet roulant se révèle tout aussi pratique en été. Il vous suffira de l’abaisser légèrement pour réduire l’ensoleillement dans une pièce. Cela contribuera à maintenir une certaine fraîcheur dans la maison. Évidemment, le volet roulant apportera surtout une protection thermique. Pour autant, il contribue à renforcer la sécurité de votre logement. L’idéal pour avoir un calfeutrage efficace sur votre fenêtre coulissante serait de combiner les solutions susmentionnées.

Laisser un commentaire