Les maisons typiques Américaines

Étant donné que les États-Unis s’étendent sur un vaste territoire, les styles de maisons qui s’y trouvent sont très variés. Cependant, les maisons typiques du pays sont très répandues et sont faciles à reconnaitre. Si les maisons traditionnelles américaines vous intéressent, voici ce qu’il y a à savoir à leur sujet.

De grandes maisons faites en bois

Maison en bois américaine

Aux États-Unis, près de 90 % des maisons individuelles sont en bois. Il existe plusieurs raisons derrière ce choix et ce style. D’abord, le bois est un matériau qui est relativement abondant sur le territoire américain. Il est ainsi accessible à bon marché et facilite la construction d’une maison.

Ensuite, le bois est un matériau à la fois résistant et offrant une très bonne isolation. Une maison typique américaine est par conséquent confortable même durant les rudes hivers. Le fait que le matériau soit bon marché explique en outre pourquoi les maisons sont grandes. La construction de maison de grande taille intègre en effet la culture du pays. La surface moyenne pour un logement individuel sur les terres américaines est de 170 m².

Avoir une construction plus large procure par ailleurs de nombreux avantages. Cela permet logiquement à la maison d’accueillir plus de pièces. L’intérieur est plus spacieux et la taille de chaque pièce peut être plus large. Une cuisine américaine est par exemple très spacieuse. La maison est ainsi plus accueillante et peut recevoir un grand nombre de visiteurs.

Une construction américaine en bois a aussi ses inconvénients. Chaque année, les ouragans peuvent faire des ravages importants. Néanmoins, même une construction de style américain, en pierre ou brique, peut céder face aux catastrophes naturelles. Au moins avec une maison en bois, la reconstruction est plus simple.

Des maisons uniformes

Maison uniforme américaine

Dans les banlieues américaines, il est fréquent de voir des rangées de maisons presque identiques, comme à Amsterdam. Cela est dû au fait que certains quartiers peuvent respecter un plan d’urbanisme très strict et un architecture uniforme sur certaines maisons. Ce sont les habitants du quartier eux-mêmes qui établissent ce plan d’urbanisme. Les nouveaux venus doivent de ce fait se plier aux règles établies.

Bien qu’elles puissent être différentes d’un quartier à un autre, ces maisons de banlieue américaine ont toujours quelques points communs. D’abord, elles présentent généralement un toit d’angle ainsi qu’une façade bien soignée. Un grenier, un sous-sol et un garage équipent également la maison.

À l’avant se trouve un porche garni d’un mobilier de jardin et bien sûr, il y a une pelouse de quelques mètres carrés. Cependant, les résidents ne prennent pas leur dîner dans ce jardin. En effet, l’arrière de la maison dispose généralement d’un espace plus intime.

Et enfin, contrairement aux maisons en France, les maisons américaines traditionnelles ne possèdent pas de volets. Certaines maisons utilisent de faux volets qui ne sont pas de la même taille que les fenêtres. Le style d’architecture adopté dans le pays explique en partie l’absence de volets sur la plupart des maisons américaines. Contrairement à l’extérieur des maisons, l’intérieur de chaque logement peut cependant être plus varié.

Des maisons sans clôture

Maisons USA sans clotures

Vous avez certainement déjà remarqué à travers les médias que les maisons typiques américaines sont entièrement exposées. Elles n’ont ni clôture en bois ni haie pour se protéger. Ces maisons sans clôture sont très fréquentes dans les zones suburbaines. Pour une personne habituée à une maison clôturée comme en France, cela pourrait créer un sentiment d’insécurité. Ce n’est pourtant pas le cas aux USA.

Les plans d’urbanisme imposent souvent l’absence de clôture dans le plan architecturale d’une maison. Cependant, c’est aussi une pratique imprégnée dans la culture du pays. Les Américains ont une notion de vie privée différente de celle des Européens. C’est leur manière de mettre en place une sensation de communauté.

De plus, l’absence de barrière sur la façade n’incite pas les autres à empiéter sur votre espace privé. Le stéréotype du voisin qui aime apporter des cookies est donc une invention des médias, selon certains témoignages. Vous ne recevrez de visites que lorsque vous êtes en bon terme avec votre entourage.

Les autres styles de maisons en Amérique

Les États-Unis ont connu de nombreuses vagues d’immigration au cours des siècles. Il est ainsi normal de retrouver sur le territoire une très grande variété et de style de maison. Il est aussi possible de trouver des maisons de style victorien du XIXe siècle à New York. Il y a également l’architecture coloniale en bois qui ne vient pas uniquement d’Angleterre. La vallée de la rivière de Hudson accueille par exemple des constructions de style hollandais et flamand.

À part les styles venus d’autres pays, il y a également le Craftsman qui est un style de maison typiquement américain. Une maison Craftsman utilise le bois et la pierre dans sa construction. Ce type de maison se caractérise par la présence d’un porche, d’une toiture basse et de colonnes coniques. La porte principale est partiellement vitrée et les fenêtres sont multivitrées. Sous le toit, les poutres et les chevrons restent exposés. Ce style d’origine de maison californienne s’est répandu sur tout le territoire américain entre l’année 1905 et l’année 1920.

Pour le style moderne, on le retrouve surtout dans les grandes villes. Différents types de matériaux peuvent être utilisés dans la construction d’une maison dans ce cas.

Laisser un commentaire