Matériel de maçonnerie : le guide des indispensables

En moyenne, les services d’un maçon professionnel représentent 30 % du prix total d’une réalisation. Effectuer vous-mêmes certains de vos travaux de maçonnerie vous permet donc de réaliser des économies considérables. Vous aurez simplement besoin d’avoir le bon équipement. Pour des travaux légers, il n’est pas nécessaire d’avoir un outillage ou un matériel de chantier complet. Cependant, il y a des outils indispensables qui vous seront régulièrement utiles.

Les instruments de mesure

Avant d’entamer une construction sur un chantier, il faut commencer par prendre des mesures. C’est pour cette raison que vous aurez besoin d’un mètre ruban. C’est un outillage vous sera même utile pour des tâches de bricolage variées.

Il y a ensuite la règle du maçon en bois, en alu ou en acier inox, un outil employé dans différents corps de métier. Bien qu’elle puisse aider à effectuer des mesures, elle sert en général à vérifier la planéité d’une surface. Elle permet également de tirer une chape, de tracer des alignements et de réaliser un coffrage. Elle peut par ailleurs se doter d’accessoires tels qu’un niveau à bulle. Lorsqu’elle est de longueur comprise entre 2 et 3 m, la règle devient très polyvalente.

Et enfin, pour que vos réalisations restent droites, vous avez besoin de piquets et de cordeaux. C’est un équipement que vous pouvez bricoler à l’aide de simples cordes et de pieux en bois. Cependant, acheter du matériel prêt à l’emploi est plus simple d’autant plus que le prix n’est pas très onéreux.

Le matériel pour appliquer vos préparations

En maçonnerie, vous allez très souvent appliquer différentes préparations telles que du mortier ou un enduit. Pour ce faire, vous aurez besoin d’utiliser des outils spécifiques. D’abord, il y a la taloche composée d’une partie plane, une semelle (ou lame) et une poignée. C’est un outillage qui peut être en bois ou en PVC. C’est avec cet outil que vous allez appliquer le plâtre ou le mortier, stocké dans un seau. Elle permet également de lisser les crépis.

Le platoir est assez proche de la taloche puisqu’il est constitué de la même manière. Cependant, la lame qui l’équipe est semi-rigide. Il est par conséquent plus indiqué pour lisser les chapes. Vous avez par ailleurs le choix entre plusieurs modèles de platoir. Il y a le platoir à lame dentée, avec semelle en caoutchouc ou pour le lissage d’enduit.

Et enfin, parmi les incontournables en maçonnerie, il y a la truelle. La truelle un outil composé d’une lame biseautée reliée en coude à une manche. Tout comme les deux outils précédents, elle permet de poser et de lisser certains matériaux. Il en existe également sous plusieurs formes. La truelle ronde est la plus courante, mais elle peut aussi être triangulaire, carrée ou en langue de chat. Cette dernière est la plus utilisée pour la pose de joints et pour les finitions. Le prix d’une truelle est de 7 € environ (réf. truelle en fer avec jointure acier et manche en bois). C’est également le prix pour un platoir en bois ou en acier inox, ainsi qu’une taloche de qualité en bois.

Les instruments pour tailler

Afin de découper la pierre ou la brique, il vous faut un ciseau de maçon. Malgré son nom, c’est un outillage qui ne ressemble pasà un ciseau. En effet, c’est un outil de maçonnerie fait d’un acier inox résistant, de forme allongée et présentant une tête tranchante. Le ciseau de maçon s’utilise généralement avec un marteau sur des matériaux durs tel que la pierre. Elle est bien plus résistante qu’un ciseau à bois, mais n’a pas toujours besoin d’être tranchante.

D’une certaine manière, le ciseau de maçon est très proche du burin. Cependant, ce dernier sert le plus souvent pour retirer de petits fragments d’un matériau. Il sert donc pour les finitions ou pour les opérations nécessitant plus de précision. Le burin peut aussi vous servir sur un chantier afin de retirer un ancien enduit sur un mur en pierre.

Tout comme la plupart des outils cités précédemment, le ciseau de maçon et le burin ont un prix très abordable. Les ciseaux à brique sont par exemple vendus à partir de 7 € (réf. Prix : 12 à 15 euros pour les meilleurs). Malgré tout, faites toujours attention à la qualité de votre équipement. Il existe de nombreuses boutiques spécialisées en ligne (réf. Taliaplast) qui proposent des produits de qualité à bas prix. Vos achats devront cependant dépasser un certain montant pour profiter d’une livraison.

Autres équipements utiles

Divers instruments électroportatifs peuvent vous simplifier la tâche si vous effectuez régulièrement des travaux de maçonnerie. C’est par exemple le cas de la découpeuse capable de tailler avec aise le parpaing, la brique ou le carrelage.

Lorsqu’il vous faut démonter une construction, le burineur sera votre meilleur allié. Il vous permettra de retirer certains enduits ou de démolir un carrelage à remplacer. La puissance de l’appareil à choisir dépendra uniquement de l’envergure des travaux et du projet que vous planifiez.

Et enfin, lorsque vous devez préparer une grande quantité de béton, une bétonnière sera indispensable. Cette dernière vous aidera à obtenir une préparation homogène. Cependant, il s’agit d’un équipement pouvant être onéreux. Si vous ne prévoyez qu’un usage occasionnel, optez plutôt pour une location. De nombreux autres outils spécialisés peuvent d’ailleurs être loués.

Les matériels de protection et de sécurité sont également indispensables afin de se protéger efficacement sur le chantier. Un maçon peut avoir besoin d’une combinaison le protégeant contre les éclaboussures d’eau et de peinture, d’une scie à métaux ou à bois, de pelle, etc.

Laisser un commentaire