Terrassement de terrain : Tout ce qu’il faut savoir avant de le faire !

La stabilité d’une construction dépend entièrement de la qualité de terrassement du terrain sur lequel il est érigé, qu’il s’agisse d’une construction neuve, d’un aménagement extérieur, d’un agrandissement, etc. Peu importe le type chantier, les étapes à suivre pour effectuer des travaux de terrassement sont plus ou moins les mêmes. Qui plus est, elles dépendent non seulement de la surface à terrasser, mais aussi de la qualité du sol. Si vous projetez d’effectuer un terrassement de terrain, cet article vous livre en détail tout ce que vous avez besoin de savoir sur le sujet.

L’étude du sol

Avant d’entamer de quelconques travaux de construction, il est important de réaliser des études géologique et géotechnique du sol. Ces dernières permettent de définir les propriétés mécaniques et physiques du sol à terrasser et des éléments indispensables pour déterminer les opérations de terrassements les plus adaptées. L’étude du sol est d’ailleurs nécessaire dans le cas d’une construction de terrasse ou plage de piscine.

Dans le cadre de cette étude du sol, des échantillons représentatifs des caractéristiques chimiques du sol en question seront prélevés à l’aide d’une machine de forage. Afin de déterminer si la zone où se situe le terrain est potentiellement à risque, il convient aussi d’étudier le niveau sismique de l’air à construire.

L’expert en charge du diagnostic du sol répertorie ensuite les informations essentielles à la concrétisation de votre projet. Il calculera les besoins primordiaux des fondations, exploitera les données se rapportant à la réexploitation des différents types de terre et établira une carte sur laquelle chaque parcelle sera représentée.

Le piquetage ou le bornage

La deuxième étape consiste à préparer le terrain à bâtir en y établissant un piquetage conformément au plan initial. Pour que le bornage soit officiel, il doit être réalisé par un géomètre qualifié. La délimitation de la parcelle de terrain effectuée par ce professionnel vous permet déjà d’avoir une vue d’ensemble de l’espace dont vous disposez pour votre construction.

Le piquetage permet de déterminer les différents niveaux qui composent votre terrain à bâtir et délimite les espaces réservés aux futures canalisations. Dans le cadre d’un terrassement de terrain, l’intervention d’un géomètre peut s’avérer obligatoire. Le prix de ce type de prestation dépend de chaque professionnel. Les tarifs appliqués varient également suivant la surface à borner ainsi que des besoins spécifiques pouvant aller en fonction des travaux préconisés.

Les travaux d’extraction

Une fois que le terrain est borné, vient la phase d’extraction. Cette dernière consiste à retirer la terre à l’aide de divers engins de chantiers tels qu’une décapeuse, une pelle mécanique, un bulldozer ou encore un chargeur pour déplacer les amas de terre.

Notez qu’il est important de bien définir le volume de matériaux et de terre à extraire. Il en va de même pour les tracés qui doivent être effectués avec précision.

L’installation du système d’évacuation des eaux

C’est une étape inéluctable lorsque vous réalisez des travaux de terrassement. La mise en place d’un système d’évacuation des eaux permet de limiter les risques d’infiltration ainsi que les dommages pouvant être provoqués par une accumulation de l’eau. Pour ce faire, il est indispensable de prévoir une pente de 5 % qui sera piquetée par un canal en béton.

Afin d’assurer l’évacuation des eaux et ainsi préserver les fondations contre les ruissellements, il sera nécessaire de poser des drains, des caniveaux ainsi que des regards. Ces installations auront également pour vocation de garantir la stabilité du sol sur lequel reposera votre construction.

La mise en place d’une couche de gravillons et de pierres permettra ensuite de protéger ces installations ainsi que les dispositifs d’évacuation. La profondeur adéquate pour ce type d’installation est déterminée en fonction des besoins, mais elle doit se conformer aux règlementations de votre commune et au Plan Local d’Urbanisme.

Les fouilles et les tranchées

Cette étape des travaux de terrassement consiste à créer les tranchées destinées à accueillir les fondations (superficielles, semi-profondes ou profondes) de votre structure. Une couche de béton de propreté est coulée dans les fonds de fouilles avant de rajouter une semelle en béton qui assurera la robustesse des fondations.

Notez que les tranchées des fondations sont représentées par les fouilles en rigoles. En plus d’héberger le béton de propreté, elles permettent une répartition optimale des charges générées par les murs de soutènement sur le sol.

La viabilisation du terrain

Dans le cadre d’un terrassement de terrain en vue de construire une maison individuelle, il convient de procéder à la viabilisation dudit terrain. C’est pendant cette opération que les différents raccordements du futur logement au réseau de distribution de la ville sont effectués (eau, gaz et électricité, câbles téléphoniques, etc.).

Les emplacements dédiés aux canalisations et câbles divers sont définis avant la réalisation des travaux de terrassement et ils doivent être reportés sur un plan spécifique. Chaque type de réseau se voit attribuer une couleur qui lui est propre, cela étant afin de simplifier les éventuelles réparations futures.

D’autre part, la pose de la fosse septique doit respecter des normes précises. Ses dimensions ainsi que sa contenance doivent être calculée suivant le nombre d’occupants dans le futur logement.

Le remblaiement

Dans certains cas, la pose d’un film géotextile sur le sol avant le remblayage peut être nécessaire afin d’éviter la repousse des plantes et les remontées humides vers la construction. Le remblayage consiste à combler tous les trous dans lesquels sont enterrés les différents dispositifs d’évacuation (canalisations, caniveaux, drains) ainsi que les réseaux indispensables à la viabilisation du terrain.

Dans l’article que nous avons fait à propos des glissements de terrains et leurs conséquences, vous verrez que le remblaiement et l’analyse de son terrain avant l’achat et/ou la construction est plus que nécessaire pour éviter la catastrophe.

L’utilisation d’un niveau laser permet de remettre le terrain en l’état et d’avoir une surface parfaitement plane. Le remblai est en réalité un mélange de gravats et de terre provenant du déblai. Il est également possible qu’il se compose de couches de matériaux naturels d’épaisseurs différentes et qui se superposent. Le remblai permet surtout d’affermir le sol et d’ainsi garantir la solidité de vos fondations. Notez que dans certaines communes, l’usage du remblai peut-être réglementé. Pour cette raison, vous devez obligatoirement vous renseigner auprès de votre mairie, notamment en consultant le PLU de votre commune afin de connaître les types de terrassements qui y sont admis.

Laisser un commentaire