Que planter en août : comment protéger son potager en ce mois ?

Le mois d’août est souvent synonyme de vacances, mais pas question de laisser son jardin potager à l’abandon. La plupart des végétaux verts comestibles semés en hiver arrivent à maturité durant l’été. Ce sera donc l’occasion de faire de la place dans le potager pour accueillir les futures récoltes de juillet.

Comme le mois d’août est souvent relativement chaud, il conviendra de rester vigilant quant à son entretien. Nos conseils ci-après vous aideront d’ailleurs à profiter d’une belle récolte tout au long de l’année.

La récolte du mois d’août

L’arrivée de l’été marque souvent le terme de la croissance de certaines plantes. Ce sera donc l’occasion de faire de la place dans votre jardin potager en profitant de votre récolte. Vous pouvez par exemple commencer à sortir de terre vos poivrons, tomates, pomme de terre, etc.

Si vous avez plantes aromatiques (basilic pourpre et le basilic vert) dans votre jardin potager, cueillez-les. Concernant la récolte des herbes aromatiques (ciboulette, menthe, estragon, etc.), pensez à couper court. De cette manière, vous favoriserez une nouvelle repousse des plantes.

Avoir un jardin potager, c’est pouvoir profiter d’une belle récolte en fruits et légumes très variés. Le mois d’août vous permet d’ailleurs de tirer profit des fruits de votre labeur durant les mois précédents. Pour autant, il est important de faire preuve de vigilance pendant la dernière phase de maturation de vos plantes.

Dans le cas des végétaux verts comestibles à fort rendement tels que les bettes et les haricots, apportez-leur des engrais verts bio. Il faut savoir que ces variétés de légumes dépouillent le sol de tous ses nutriments. Avec un apport suffisant en engrais, ils offriront un bon rendement durant le mois d’août.

Tout comme la floraison des fleurs en été, certaines variétés de légumes arrivent à maturation durant les saisons chaudes. La saison estivale est la période de récolte idéale des navets, des échalotes, etc. Le mois d’août vous permet aussi de vous préparer à récolter ce que vous avez semé en automne.

Les légumes à piquer et à semer

Après avoir fait de la place dans votre jardin potager, il est temps de s’organiser pour la saison suivante. Préparez la terre au préalable. Puis, repiquez les semis de choux, de laitues et de poireaux. Semez également vos graines, vos légumes tardifs et ceux d’hiver (mâche, navets, radis, carottes, la laitue d’hiver, etc.).

Vous pouvez planter et semer dans votre jardin potager différentes variétés de légumes. Vous avez par exemple les épinards, les brocolis, les petits pois, et bien d’autres encore.

Comme dit plus haut, l’été est la bonne période pour sortir de terre les pommes de terre. Concernant ces types de légumes en particulier, laissez-les sécher pendant quelques jours à même la terre avant de les rentrer.

comment planter en août

Pour ce qui est des plantes aromatiques, intégrez le persil dans votre jardin potager en pleine terre. Concernant les bulbes de safran, les mois de juillet et août sont les périodes où ils entrent en repos. Afin de favoriser leur maturation, donnez-leur une place ensoleillée dans votre jardin potager.

Les autres variétés de plantes telles que la marjolaine, le thym et l’origan apprécieront également les endroits avec un bon niveau d’ensoleillement. Concernant le persil frisé et le persil plat, procédez à leur mise en terre pendant les 14 à 15 premiers jours du mois.

Quelques précautions à prendre

Prendre soin de son jardin potager et en particulier de ses légumes nécessite de la vigilance et de la méticulosité. Il est par exemple primordial de profiter des beaux jours pour semer rapidement ses graines dans certaines régions de France. Cela vous permettra de profiter pleinement de vos légumes de saison en temps voulu.

Sachez que dans les régions au nord de la Loire, les étés sont relativement plus courts que dans les autres régions de la France. Si vous y résidez, semez et repiquez vos graines et légumes le plus tôt possible. Une journée de perdue vous coûtera une semaine de croissance en moins à l’approche de l’hiver.

Lorsque vous sentez que la température commence à baisser, semez vos chicorées scaroles ou vos laitues. Pour avoir de beaux végétaux comestibles à récolter au printemps suivant, plantez également vos choux pommés et vos poireaux-baguette en août.

Pour les régions de France où l’hiver arrive rapidement, commencez à semer des engrais verts (moutarde, phacélie, etc.) pendant qu’il fait encore chaud. Si vous êtes amateur de batavias et de laitues, évitez de les planter durant les périodes de sécheresse.

Dans tous les cas, il vous faudra protéger les semis et les végétaux comestibles de votre jardin potager durant l’été. Pour ce faire, suivez nos conseils ci-dessous.

L’entretien du potager en août

Ce n’est pas parce que certaines plantes arrivent à maturation au mois d’août que vous pouvez souffler, bien au contraire. Souvent, c’est durant ce mois que la chaleur atteint son paroxysme.

Aussi, il est recommandé de surveiller attentivement la terre de votre jardin potager. L’exposition de certains végétaux au soleil ainsi que l’arrosage du sol seront primordiaux. Afin de limiter l’apport en eau dans votre jardin, privilégiez les techniques de paillage et de binage.

Votre objectif sera de préserver l’humidité de la terre dans le jardin potager.

Pour ce faire :

  • Effectuez chaque arrosage de préférence en fin de journée quand la température baisse.
  • Procédez toujours à un arrosage de manière fréquente. Cela procurera aux racines de vos plantes un apport suffisant en eau tout en favorisation une bonne évaporation en journée.
  • Décroûtez et désherbez régulièrement votre jardin potager durant le mois d’août.

Concernant les pommes de terre et les tomates de votre potager, donnez-leur un traitement préventif contre le mildiou. Optez pour l’usage d’un fongicide naturel et bio.

Surveillez régulièrement aussi l’arrivée de gourmands sur vos pieds de tomates et taillez-les si nécessaire.

Afin d’entretenir efficacement ces végétaux, coupez leur haut durant les deux dernières quinzaines du mois. Pensez également à couper les extrémités de leurs pieds. Cela leur permettra d’atteindre leur maturité avant l’arrivée de l’hiver.

En guise d’engrais bio, privilégiez le compost. Si nécessaire, protégez vos plantes contre les insectes parasites à l’aide d’un voile de protection. Sinon, vous pouvez très bien laisser les insectes auxiliaires vous en débarrasser.

Pour ce qui est des plantes fraichement installées, procurez-leur un ombrage optimal. Il est important de les préserver du fort ensoleillement en été. Il devra aussi en être de même pour les semis plantés en pleine terre.

Laisser un commentaire