Les maisons typiques mexicaines

Le Mexique est un pays connu pour sa richesse culturelle. Le jour des Morts au Mexique est par exemple un évènement ayant une renommée mondiale. La culture mexicaine est également visible à travers les différents styles de maisons traditionnelles qui s’y trouvent. Principalement, il y a les maisons de style coloniales, les haciendas et les maisons en pisé. Il ne faut également pas oublier de mentionner les villas particulières, en haute Provence, à Bercelonnette, qui viennent du Mexique.

Quelques exemples de maisons Mexicaines

Maison typique Mexicaine 1

Maison typique Mexicaine 2

Maison typique Mexicaine 3

Maison typique Mexicaine 4

Maison typique Mexicaine 5

L’architecture coloniale au Mexique

Il s’agit de l’architecture coloniale espagnole visible dans divers pays du Nouveau Monde. Le Mexique compte actuellement près de 25 sites où l’empire colonial espagnol s’était établi. Ces sites appartiennent désormais au patrimoine de l’UNESCO.

Le Mexique compte aussi les plus belles maisons de style colonial. Celles-ci sont par exemple visibles à Puebla, Morelia et Querétaro. Ce style colonial mélangeait principalement le baroque avec une construction simple typique du pays. Quelques styles tels que le churrigueresque et l’Antigua viennent du style colonial.

Généralement, une maison de style colonial est en terre cuite. Elle est ensuite couverte d’une plaque de plâtre blanchi à la chaux avant d’être peinte. Les couleurs utilisées sont très vives et parfois audacieuses, ce qui donne un côté très original aux maisons. Néanmoins, elles ne sont pas aussi fantaisistes que les villas de Barcelonnette en Haute Provence.

L’intérieur d’une maison mexicaine est parfois doté de différentes touches rustiques telles qu’un carrelage en terre cuite. Les meubles sont quant à eux en bois sculpté et des tapisseries vives ajoutent de l’ambiance dans la maison. Le fer forgé était très présent dans ce style de construction. Une cour intérieure peut par ailleurs être présente.

Les haciendas

Les haciendas sont des ranchs mexicains ayant également vu le jour durant la période coloniale. Les premières constructions de ce type datent du XVIe siècle. Elles servaient autrefois de maison pour les nouveaux riches ou pour les gérants d’une plantation. En effet, ces constructions étaient généralement entourées d’une plantation de sucre. Après la révolution mexicaine, les haciendas ont été converties en ferme commune. Certaines conservent toujours cette fonction tandis que d’autres sont devenues des attractions touristiques.

Une hacienda est un regroupement de divers bâtiments. Il y a une maison principale, des chambres de domestiques, un hôtel et des écuries. La résidence principale de deux étages est généralement en U. Au rez-de-chaussée se trouvent les pièces communes et la cuisine. La salle de bain et les chambres de la maison se situent quant à elles à l’étage. Les chambres étaient par ailleurs ouvertes sur de petits balcons.

Au centre de la maison se trouve généralement une large cour centrale. C’est là que les résidents se regroupaient et accueillent les invités. Afin d’apporter plus de fraîcheur à l’intérieur, les fenêtres sont assez grandes. Les volets sont toutefois en bois, ce qui assure l’isolation de la maison. En outre, les murs sont très épais. Au niveau du style, ces haciendas n’ont rien à envier aux villas de Barcelonnette que l’on retrouve en Provence.

La maison en pisé

Il s’agit du type de maison qui était historiquement destiné aux familles à faibles revenus travaillant dans les haciendas. Ce sont des maisons très simples, de forme cubique et principalement faites avec des matériaux économiques. La maison repose sur un cadre de bois avec des murs faits à partir d’un mélange d’argile et de paille. Une fois séchés, les murs offraient une excellente isolation.

Lorsque les fenêtres ne sont pas vitrées, elles sont fermées à l’aide de volets en bois. Le toit est quant à lui en tuiles de terre cuite. Ce style de construction est toujours existant au Mexique et il est possible d’en rencontrer dans quelques villages. Il a l’avantage d’être bon marché et écologique. La méthode de construction de ce type de maison s’est toutefois modernisée.

Une maison en pisé moderne dispose de poutres apparentes et offre un plus grand confort. Bien qu’elle soit petite, une maison en pisé peut par ailleurs disposer de deux étages. L’un de ces étages servait autrefois pour le stockage.

Les villas mexicaines en France (Barcelonnette, Alpes-de-Haute-Provence)

Bien qu’elles soient situées en haute Provence (France), les villas de la vallée de l’Ubaye sont typiquement mexicaines. Ce sont des constructions ayant vu le jour au XIXe siècle, après la fin de la domination espagnole. À l’origine de ces villas figurent des émigrés de Barcelonnette (dans les Alpes-de-Haute-Provence) et de Jausiers partis à Mexico pour faire fortune. Il s’agit plus précisément des frères Arnaud.

La période était favorable aux investissements, ce qui a permis à leur magasin de prospérer. Le succès des employés rapatriés en incita d’autres à rejoindre les frères Arnaud. Certains d’entre eux, rentrés à la vallée d’Ubaye, ont eu le mal du pays.

Ils ont ainsi décidé de construire une cinquantaine de villas fantaisistes leur rappelant le Mexique. À la fois pittoresques et colorées, ces villas uniques reflètent tout à fait l’architecture mexicaine. Actuellement, elles font partie de l’identité de Barcelonnette. Grâce à elles, Barcelonnette en haute Provence est devenue la ville la plus mexicaine de France.

Laisser un commentaire