Tout savoir sur les maisons typiques du Mexique

Le Mexique est un pays connu pour sa richesse culturelle. Le jour des Morts au Mexique est par exemple un évènement ayant une renommée mondiale. La culture mexicaine est également visible à travers les différents styles de maisons traditionnelles qui s’y trouvent. Principalement, il y a les maisons de style coloniales, les haciendas et les maisons en pisé. Il ne faut pas oublier de mentionner les villas particulières, en haute Provence, à Bercelonnette, qui viennent du Mexique.

Quelques exemples de maisons mexicaines

 

Maison typique Mexicaine 1

Grande Maison Mexicaine avec des plantes dans la cour

Maison colorée typique du Mexique

Maison luxueuse Mexicaine avec une piscine

chambre Mexicaine avec un lit, quelques meubles et une cheminée

paysage avec maisons mexicaines

L’architecture coloniale au Mexique

Il s’agit de l’architecture espagnole visible dans divers pays du Nouveau Monde. Le Mexique compte actuellement près de 25 sites où l’empire espagnol s’était établi. Ces sites appartiennent désormais au patrimoine de l’UNESCO.

Le Mexique compte aussi les plus belles maisons de style colonial. Celles-ci sont par exemple visibles à Puebla, Morelia et Querétaro. Ce style mélangeait principalement le baroque avec une construction simple typique du pays. Quelques styles tels que le churrigueresque et l’Antigua viennent du style colonial.

Généralement, une résidence coloniale est en terre cuite. Elle est ensuite couverte d’une plaque de plâtre blanchi à la chaux avant d’être peinte. Les couleurs utilisées sont très vives et parfois audacieuses, ce qui donne un côté très original aux maisons. Néanmoins, elles ne sont pas aussi fantaisistes que les villas de Barcelonnette en Haute Provence.

L’intérieur d’une résidence mexicaine est parfois doté de différentes touches rustiques telles qu’un carrelage en terre cuite. Les meubles sont quant à eux en bois sculpté et des tapisseries vives ajoutent de l’ambiance dans la maison. Le fer forgé était très présent dans ce style de construction. Une cour intérieure peut par ailleurs être présente.

couchée de soleil et maisons mexicaines

Les haciendas

Les haciendas sont des ranchs mexicains ayant également vu le jour durant la période coloniale. Les premières constructions de ce type datent du XVIe siècle. Elles servaient autrefois de maison pour les nouveaux riches ou pour les gérants d’une plantation. En effet, ces constructions étaient généralement entourées d’une plantation de sucre. Après la révolution mexicaine, les haciendas ont été converties en ferme commune. Certaines conservent toujours cette fonction tandis que d’autres sont devenues des attractions touristiques.

à lire également :  Maison de Vikings, comment étaient leurs habitations ?

Une hacienda est un regroupement de divers bâtiments. Il y a une maison principale, des chambres de domestiques, un hôtel et des écuries. La résidence principale de deux étages est généralement en U. Au rez-de-chaussée se trouvent les pièces communes et la cuisine. La salle de bain et les chambres de la maison se situent quant à elles à l’étage. Les chambres étaient par ailleurs ouvertes sur de petits balcons.

Au centre de la maison se trouve généralement une large cour centrale. C’est là que les résidents se regroupaient et accueillent les invités. Afin d’apporter plus de fraîcheur à l’intérieur, les fenêtres sont assez grandes. Les volets sont toutefois en bois, ce qui assure l’isolation de la maison. En outre, les murs sont très épais. Au niveau du style, ces haciendas n’ont rien à envier aux villas de Barcelonnette que l’on retrouve en Provence.

grande maison mexicaine luxueuse avec un garage

La maison en pisé

Il s’agit du type de maison qui était historiquement destiné aux familles à faibles revenus travaillant dans les haciendas. Ce sont des maisons très simples, de forme cubique et principalement faites avec des matériaux économiques. La maison repose sur un cadre de bois avec des murs faits à partir d’un mélange d’argile et de paille. Une fois séchés, les murs offraient une excellente isolation.

Lorsque les fenêtres ne sont pas vitrées, elles sont fermées à l’aide de volets en bois. Le toit est quant à lui en tuiles de terre cuite. Ce style de construction est toujours existant au Mexique et il est possible d’en rencontrer dans quelques villages. Il a l’avantage d’être bon marché et écologique. La méthode de construction de ce type de maison s’est toutefois modernisée.

Une maison en pisé moderne dispose de poutres apparentes et offre un plus grand confort. Bien qu’elle soit petite, une maison en pisé peut par ailleurs disposer de deux étages. L’un de ces étages servait autrefois pour le stockage.

à lire également :  L'histoire de la pierre meulière et son utilisation au fil des siècles

ruelle et maisons colorées mexicaines

Les villas mexicaines en France (Barcelonnette, Alpes-de-Haute-Provence)

Bien qu’elles soient situées en haute Provence (France), les villas de la vallée de l’Ubaye sont typiquement mexicaines. Ce sont des constructions ayant vu le jour au XIXe siècle, après l’année de la domination espagnole. À l’origine de ces villas figurent des émigrés de Barcelonnette (dans les Alpes-de-Haute-Provence) et de Jausiers partis à Mexico pour faire fortune. Il s’agit plus précisément des frères Arnaud.

La période était favorable aux investissements, ce qui a permis à leur magasin de prospérer. Le succès des employés rapatriés en incita d’autres à rejoindre les frères Arnaud. Certains d’entre eux, rentrés à la vallée d’Ubaye, ont eu le mal du pays.

Ils ont ainsi décidé de construire une cinquantaine de villas fantaisistes leur rappelant le Mexique. À la fois pittoresques et colorées, ces villas uniques reflètent tout à fait l’architecture mexicaine. Actuellement, elles font partie de l’identité de Barcelonnette. Grâce à elles, Barcelonnette en haute Provence est devenue la ville la plus mexicaine de France.

grande maison blanche mexicaine avec grande cour

Les couleurs vives dans l’architecture mexicaine

L’architecture mexicaine est connue pour sa palette de couleurs vives qui évoquent l’ambiance chaleureuse du pays. Les couleurs vives dans l’architecture mexicaine ne sont pas seulement une caractéristique esthétique, mais elles ont également une signification culturelle précise.

Les maisons, les églises, les bâtiments publics et même les monuments historiques sont souvent peints dans des couleurs vibrantes telles que le rouge, le jaune, le bleu et le vert. Ces couleurs brillantes sont associées à la joie de vivre, à la célébration de la vie et à l’optimisme.

En outre, les couleurs vives ont une signification symbolique dans la culture mexicaine.

Le rouge, par exemple, est utilisé pour représenter le sang des martyrs et des héros nationaux. Le bleu est associé à la religion catholique, tandis que le vert est lié à la nature et à la croissance.

Les couleurs vives dans l’architecture mexicaine ne sont pas simplement réservées aux bâtiments historiques ou traditionnels. Les bâtiments modernes et contemporains sont aussi souvent peints dans des couleurs vives pour refléter la culture mexicaine.

maison verte au mexique

La signification culturelle des patios dans les maisons mexicaines

Les patios sont des éléments clés de l’architecture mexicaine traditionnelle et ont une signification culturelle profonde dans la société mexicaine. Ils sont considérés comme le cœur de la maison, où la famille peut se rassembler pour se détendre et pour célébrer des événements importants.

à lire également :  Maisons écologiques : Les avantages de la conception “verte”

Les patios sont conçus avec des éléments naturels tels que des plantes, des fontaines et des murs de pierre, qui renforcent la connexion avec la nature et l’environnement. Cela est particulièrement important dans la culture mexicaine, où la nature est vénérée et respectée.

En outre, les patios jouent un rôle important dans la vie sociale mexicaine. Ils sont souvent utilisés pour les fêtes de famille, les mariages et les baptêmes, ainsi que pour les événements communautaires tels que les festivals locaux. Les patios offrent un espace commun pour que les voisins se rassemblent et se connaissent, créant un sens de communauté et de camaraderie.

Enfin, les patios sont considérés comme des espaces privés, réservés à la famille et aux amis proches. Ils offrent un refuge contre le monde extérieur et permettent à la famille de se détendre en toute intimité.

grande maison jaune avec un grand portail

Les maisons mexicaines modernes : Comment sont-elles différentes des maisons traditionnelles ?

Aujourd’hui, les maisons mexicaines modernes diffèrent considérablement des maisons traditionnelles en termes de design, de fonctionnalité et d’utilisation de matériaux.

Tout d’abord, les maisons mexicaines modernes sont souvent conçues avec des lignes épurées et un style minimaliste. Elles peuvent avoir des formes géométriques intéressantes, avec des angles aigus et des toits plats.

Ensuite, les maisons modernes sont plus fonctionnelles que les maisons traditionnelles. Elles sont équipées de technologies avancées, telles que des systèmes de domotique, des panneaux solaires et des systèmes de climatisation haute performance.

paysage des maisons au mexique

En conclusion, l’architecture mexicaine est un mélange unique d’éléments de conception traditionnels et modernes. Les couleurs vives sont un trait caractéristique de la culture mexicaine, tandis que les patios restent un élément important de la maison et de la vie sociale. Les maisons modernes offrent plus de fonctionnalité et de flexibilité que les maisons traditionnelles, tout en conservant leur style mexicain distinctif.

Dernière mise à jour du contenu le mars 15, 2023 par

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *